ACCOMPAGNER, ENSEIGNER, CONDUIRE

    Actualités :
    • Fermé pour congés annuels du 26 au 31 Décembre (inclus) Voir
    • Formation Taxi (Cours plein temps / mi-temps) Lundi 20 Janvier au 14 ... Voir
    • Formation chauffeur VTC Lundi 20 Janvier au 31 Janvier 2020 Lundi 17 ... Voir
    • Stage renouvellement Permis VTC Lundi 23 & Mardi 24 Décembre ... Voir
    • Dates éxamens écrits TAXI - VTC 2020 : Date de limite ... Voir
    • Stage renouvellement Permis Taxi lundi 16 & mardi 17 Décembre ... Voir
    • Le planning des rendez vous pour remplir la demande de la carte professionnelle est ... Voir
    • Formation à la mobilité Lundi 18 au vendredi 22 novembre 2019 ... Voir

    Chauffeur de Taxi

    Dans la plupart des villes du monde, la profession de chauffeur de taxi est strictement encadrée. Il faut, pour l’exercer, avoir passé avec succès un examen professionnel.

    Il faut ensuite avoir à sa disposition un véhicule taxi autorisé. Cette autorisation, ou licence de taxi, n’est accordée qu’aux véhicules qui présentent certaines caractéristiques (comme la dimension, l’habitabilité, ou la couleur de carrosserie) et qui possèdent certains équipements obligatoires (comme un taximètre, un signal lumineux, etc.). Mais alors que dans certaines villes comme Londres (Royaume-Uni) ou dans certains pays comme l’Irlande, les Pays-Bas ou la Suède ces licences de taxi sont accordées dès que le véhicule remplit les conditions imposées, dans d’autres endroits comme à New York, en France ou en Italie, le nombre de licences de taxi est contingenté. C’est-à-dire que le nombre total de véhicules taxi autorisés dans une zone géographique donnée (comme la commune ou l’agglomération) est strictement limité. En cas de contingentement, et quand les licences de véhicules taxi sont cessibles, leur rareté peut leur conférer une valeur vénale très élevée. Les propriétaires de licences de taxi ont alors intérêt à ce que la rareté soit au moins maintenue.

    Sous la pression de la demande de transport, les autorités peuvent cependant décider d’augmenter le nombre de licences de taxi. La manière dont sont attribuées ces nouvelles licences taxi varie beaucoup d’un pays à l’autre. En France elles sont données, à New York ou à Hong Kong, elles sont vendues aux enchères.

    Les licences taxis peuvent être attribuées à des chauffeurs sur la base d’une licence par personne. Elles peuvent aussi être accordées à des entreprises qui soit les louent à des chauffeurs de taxi soit emploient des chauffeurs de taxi salariés. Paris (France) et New York (États-Unis) ont un système mixte où un contingent de licences de taxi est réservé à des artisans et un autre contingent à des entreprises.